Translate !

jeudi 23 juin 2016

Perturbateurs endocriniens et allergènes, que contiennent réellement nos cosmétiques ?

Après cette pause de trois semaines, c'est avec un immense plaisir que je reviens vers vous aujourd'hui avec le coeur plus léger (du moins jusqu'aux résultats) et surtout un emploi du temps largement allégé.
Pour mon retour, j'avais envie d'écrire un billet sur les cosmétiques, et plus précisément sur ce qu'ils contiennent. On en utilise toutes, à des quantités variables, mais savons-nous réellement ce qu'ils contiennent ? Crème hydratante, fond de teint, poudres, vernis et même parfums, certains produits que nous utilisons quotidiennement ne sont pas forcément très "clean" et la tendance bio a sauté sur l'occasion pour mettre en lumière ses produits qui, selon les marques, sont respectueux de votre peau en plus d'être respectueux de l'environnement.

Chacun a son avis sur la question, chacun décide de choisir ses produits à sa guise : nous ne sommes pas toutes regardantes quant à la composition de ce que nous achetons, cosmétique ou autre, d'ailleurs ! Pour ma part, je fais un peu plus attention depuis que je suis sous traitement Roaccutane : le traitement étant déjà assez agressif en soi, ce n'est pas la peine d'agresser encore plus ma peau.
Néanmoins, étant une consommatrice sans notion de chimie, de pharmacie ou de cosmétologie, j'ai voulu demander son avis à quelqu'un qui connaît le sujet ! De ce fait, c'est tout naturellement que je me suis dirigée vers Sara, que vous connaissez peut-être sous le pseudo de Linoa. Sara est, depuis novembre, Docteur en pharmacie et dans sa thèse, elle s'est intéressée aux cosmétiques, et plus précisément aux perturbateurs endocriniens. Elle a accepté de répondre à mes questions. Les réponses sont toutes très complètes et mettent au clair certains éléments. 
Voici notre échange questions-réponses :

Ariane- Padawan : En quelques mots, que sont les perturbateurs endocriniens ?
Sara : >> Un perturbateur endocrinien est une substance ou un mélange exogène, qui peut être d’origine naturelle ou synthétique et qui peut interférer avec le fonctionnement du système endocrinien (=système composé de plusieurs glandes endocrines).

Quels sont leurs impacts sur la santé à court ou long terme ?
>> Chaque perturbateur endocrinien agit différemment, donc les impacts sur la santé seront différents en fonction de ces derniers. A ce jour, les études à long terme sont très peu fréquentes, et quasi inexistantes chez l’homme. A mon sens, le long terme correspond à plusieurs années voir décennies d’utilisation. Cependant les études "court terme" chez l’animal sont nombreuses. Comme chaque PE a une activité différente, prenons par exemple les parabens. Les études sur le rat ont démontré que les parabens pouvaient, à court terme, avoir une activité oestrogénique et perturber leur appareil reproducteur mâle. Il n’y a aucune preuve confirmée, à ce jour, sur les effets que peuvent avoir les PE chez l’homme, en tout cas à leurs concentrations normales d’utilisation dans les produits cosmétiques. C’est pourquoi des nouvelles études plus précises et notamment sur le long terme devraient être, sans plus tarder, effectuées chez l’homme.

Les allergènes, quant à eux, sont-ils néfastes pour tout le monde ou uniquement pour les personnes sensibles ?
>> Une étude suédoise datant de 2015, sur les allergènes, notamment le couple MCI/MI (Méthylchloroisothiazolinone / Méthylisothiazolinone), a été effectuée chez l’homme. Il a été observé que chez les patients hypersensibles au couple MCI / MI, une allergie de contact simultanée à la MI avait été observée dans plus de 80% de ces patients. [Isaksson M, (2015), Methylisothiazolinone contact allergy is rising to alarming heights also in southern sweden, Acta dermato-venereologica, 95(1):31-4.]
Donc j’aurai tendance à dire qu’ils sont plus "dangereux" pour les personnes qui présentent déjà un terrain allergique (hypersensibilité cutanée), mais que l’on peut devenir allergique à ce composant ou à tout autre composant allergène, à force d’en être en contact.

Dans quoi les trouve-t-on (allergènes et perturbateurs endocriniens) ?
>> Essentiellement dans les médicaments et les produits cosmétiques (ils y agissent en tant que conservateurs, filtres UV, ou encore stabilisants/fixateurs), que ce soient vernis, parfums, soins, maquillage.

Peut-on les éviter ?
>> Oui en faisant attention à ce que l’on achète, mais encore faut-il savoir déchiffrer une composition, pas toujours évidente, et d’avoir en tête les noms chimiques des PE. Dans les alternatives, on trouve de plus en plus les fameux produits « sans paraben » mais dans lesquels on a parfois « pire » que les parabens, à savoir la MCI/MI et le phénoxyéthanol. 
Pour éviter les conservateurs (qui sont souvent des PE) la solution « radicale » c’est de prendre des cosmétiques stériles ou unidose. Mais le plus sûr, pour rester « éloigné » des PE, c’est de se diriger vers un produit certifié BIO qui doit respecter certains critères très stricts (qui peuvent varier en fonction des marques) afin d’obtenir le label. Mais attention ! En ce qui concerne les allergènes, il faut savoir que les produits BIO utilisent parfois des huiles essentielles, qui sont aussi connues pour être allergisantes chez certaines personnes, et certaines de ces huiles essentielles sont tellement allergisantes qu’elles figurent sur l’annexe III de la directive des cosmétiques alias règlement CE n° 1223/2009
Pour expliquer de manière simple, cette annexe fixe la liste des substances soumises à certaines restrictions et conditions, par exemple les substances qui ne doivent pas être utilisées chez les enfants âgés de moins de 3 ans, des substances qui sont réservées à un usage professionnel, des substances dont il faut éviter le contact avec les yeux, ou encore des substances allergisantes.

De plus en plus de personnes souffrent d'acné, y compris les adultes ou jeunes adultes ; penses-tu que les perturbateurs endocriniens et allergènes y sont pour quelque chose ?
>> Les études scientifiques que j’ai lues dans le cadre de ma thèse n’ont pas mis en évidence un lien direct entre PE/allergènes et acné. L’acné est considérée comme une maladie chronique du follicule pilo-sébacé. Pour voir si un lien existe entre PE/allergènes et acné, il faudrait lire plusieurs études scientifiques à ce sujet (si elles existent).

Y a-t-il des marques dont les produits sont plus "à risque" ?
>> C’est une histoire de composition/formulation et pas du tout fonction des marques de produits cosmétiques. 

Les cosmétiques dits "bio" sont-ils réellement sans danger ?
>> Pour reprendre la conclusion que j’avais écrite dans ma thèse, les cosmétiques BIO sont une des solutions choisies par les nombreux consommateurs souhaitant éviter l’utilisation d’ingrédients dits « suspects ». Le BIO attire et rassure de plus en plus les consommateurs et il est considéré comme une bonne alternative face à la polémique des perturbateurs endocriniens. Cependant les produits cosmétiques BIO peuvent aussi ne pas être la solution idéale pour tous les types de consommateurs. Avec des ingrédients telles que les huiles essentielles, ils provoquent parfois des allergies chez les personnes présentant un terrain allergique, ou induire une irritation cutanée, tout comme la cosmétique conventionnelle.

En tant que consommatrice lambda, c'est-à-dire n'ayant aucune connaissance en pharmacologie et cosmétologie, comment puis-je traduire simplement les étiquettes avant d'acheter un produit ?
>> L’étiquette du produit cosmétique doit respecter la nomenclature INCI. Pour faire simple, c’est la liste de tous les ingrédients qui sont contenus dans un produit cosmétique. Les composés botaniques sont écrits en latin, et les autres molécules sont désignées par leurs noms usuels ou en anglais.  Les colorants identifiés par l’abréviation « CI » pour « Colour Index » qui est suivie par des chiffres. Les mentions « parfum » ou « aroma » indiquent la présence d’ingrédients ayant pour rôle de parfumer le produit. 
Dans le cas d’une des 26 substances allergènes (la liste figure sur le site de l’ANSM), la présence de celles-ci doit être détaillée dans la liste des ingrédients. Les ingrédients sous la forme de nanomatériaux doivent être obligatoirement indiqués dans la liste des ingrédients et leur nom de est suivi de la mention [nano].La liste des ingrédients qui composent le produit cosmétique est établie par ordre décroissant de leur importance en termes de poids ou de volume. Les ingrédients dont la concentration est inférieure à 1% peuvent être inscrits à la fin de la liste dans le désordre, après ceux dont la concentration est supérieure à 1%. La barrière du 1% est une astuce qui est fréquemment employée par les fabricants afin de préserver le secret de la formule, mais aussi pour prétexter que certains ingrédients sont présents en plus grandes quantités que d’autres. La plupart du temps, le premier ingrédient de la liste est l’eau, désignée par le terme aqua. En règle générale, les 4 premiers ingrédients de la liste INCI sont souvent ceux qui constituent en majorité le produit.
Enfin, pour savoir s’il s’agit d’un ingrédient suspect ou pas, il n’y a aucun moyen de le savoir, à moins de s’être renseignée auparavant sur ce dernier.

--

Outre cette interview très complète, j'ai voulu faire un petit état des lieux concernant mes produits favoris. Par souci de connaissance, je n'ai pas pu faire une "analyse" de tous mes produits, mais des principaux que j'utilise tous les jours en ce moment : ma crème hydratante, mon anti-cernes et ma poudre. Et un petit bonus (puisque je ne l'utilise pas tous les jours, mais quelques fois par mois) : une BB crème dite "bio", histoire de voir si la composition est réellement meilleure.

Pour se faire, j'ai utilisé deux outils très utiles :
* le site La Vérité sur les Cosmétiques : il suffit d'écrire le composant dans la barre de recherche, le site vous donne la notation dont l'échelle se trouve entre : "très bien" et "déconseillé" (en passant par "bien", "satisfaisant", "passable", "insuffisant"). Ce site est très utile, mais pas forcément très pratique puisqu'il faut entrer un à un les ingrédients ce qui pour certains produits peut être très long !
* l'application Noteo que j'ai pour ma part sur Androïd (gratuite) mais qui existe certainement pour iPhone ou Windows Phone. Appli très pratique puisqu'il suffit d'écrire la référence du produit pour avoir des informations, ou de scanner le code-barre du produit (donc elle est utilisable lors de vos courses). Cependant, tous les produits ne sont pas référencés.

- Emulsion hydratante protectrice Antirougeurs Jour SPF 20, par Avène
>> pour ce produit, grosse surprise puisque le 2ème ingrédient Ethylhexyl Methoxycinnamate est "insuffisant" selon le site évoqué plus haut. Idem pour l'octocrylene, qui est tout de même le 6ème ingrédient sur les 30 du produit. Pour le reste des ingrédients, le site les évalue entre "très bien" et "satisfaisant".
Conclusion : c'est assez frustrant de voir un produit de parapharmacie/pharmacie destiné aux peaux sensibles qui contient des ingrédients jugés comme mauvais, voire déconseillés. Pour autant, je dois admettre que depuis que j'utilise ce produit, je n'ai pas eu de problème particulier. Mais attention peut-être pour les peaux encore plus sensibles que la mienne !

- Correcteur soin Superstay Betterskin, par Maybelline
Première grande surprise pour ce produit : le site officiel de Maybelline ne communique pas les ingrédients. J'ai été très étonnée donc j'ai demandé à Sara si ceci est légal. La réponse est non, du moment que la marque les mentionne sur le produit ou son packaging. Bon.
>> 1er ingrédient après l'eau, le Cyclopentasiloxane est jugé moyen ("satisfaisant" : le 4/6 du site). Vient ensuite le Dimethicone, l'Isododecane, idem. C'en est ensuite suivi des ingrédients de "très bien" à "passable", donc de 6/6 à 3/6.
Conclusion : un article plus que moyen à la composition assez "irrégulière". Pourtant, il est destiné aux peaux à imperfections (donc souvent fragiles). Comme pour ma crème hydratante, je n'ai jamais eu de problème avec mais lorsqu'il sera terminé, je me dirigerai peut-être vers un article à la composition meilleure.

- Poudre matifiante Stay Matte, par Rimmel
>> les 3 premiers ingrédients (talc, mica, magnésium stearate) sont jugés "très bien". Assez encourageant ! Viennent ensuite 4 ingrédients jugés "satisfaisant", puis on embraye de nouveaux sur des ingrédients de "bien" à "très bien" avec quelques "satisfaisant" sur la route.
Conclusion : j'achète depuis très longtemps ce produit qui me satisfait énormément et voir que la composition est largement correcte m'encourage encore à l'utiliser.

- BB cream Mon lait d'Ânesse, par So' Bio Etic
Le fameux produit bio ! Voyons donc... Il faut l'admettre : tous les ingrédients sont de "bien" à "très bien". Pour ce produit en tout cas, je n'ai qu'une chose à dire si vous portez de l'attention aux ingrédients : foncez !


Et vous, portez-vous de l'importance aux étiquettes de vos produits ? Comment décryptez-vous les étiquettes ? Avez-vous des produits/marques à me conseiller ?


PS : je remercie encore une fois Sara !

9 commentaires:

  1. Coucou Ariane !
    Ton article est super intéressant. En voyant le titre, j'ai direct pensé à Sara ^^ Ça ne m'a donc pas étonné de voir ce questionnaire avec elle. Elle s'y connait vraiment très bien.
    Perso, j'ai appris les ingrédients des compo grâce au livre La Vérité sur les Cosmétique qui est génial (tout comme le site).
    Il faut se méfier des marques de parapharmacie comme Avène. J'ai eu de très mauvaises surprises avec cette marque car certains produits m'ont défoncé la peau !!! Une horreur !!! :/
    Depuis, pour mes soins je me dirige systématiquement vers le bio et naturel ;)
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil les filles ! je suis contente d'avoir pu être utile =) Justement ce livre j'en ai utilisé quelques références pour ma thèse :p je l'ai pas lu mais j'ai réussi à en trouver des parties :) Oui tu as raison, certains produits avène (donc pierre fabre en général) ont une compo horrible. C'est pourquoi maintenant ils vont reformuler certains produits (c'est ce que m'a dit une copine à moi qui travaille chez pierre fabre). Gros bisous les filles, et encore merci d'avoir pensé à moi Ariane !

      Supprimer
    2. Merci beaucoup Diane ! En effet, le "gros merci" revient surtout à Sara :)
      Le livre dont tu parles ne me dit rien du tout, mais à l'occasion j'essayerai de le feuilleter à la Fnac pour voir comment il est fichu :)

      Oui, je t'avoue que les compos d'Avène m'ont un peu laissée sur le c...! Après, bon, il est vrai que je n'ai pas réellement fait de réactions, donc ça va. Mais faut quand même faire attention quoi...

      Gros bisous <3

      Supprimer
    3. Bon, c'est un livre "valeur sûre" alors, d'après ce que tu nous dis, Sara :p
      Pour Avène et leur changement de formule, j'ai envie de te dire que ce n'est pas trop tôt !!!! ^^
      En tout cas, merci encore de ton aide ;)

      Supprimer
    4. Merci à toi d'avoir pensé à moi, cela m'a fait énormément plaisir je t'assure ! <3

      Supprimer
  2. Coucou :)
    J'ai adoré ton article, il diffère totalement des articles ''classiques'' qui nous disent ''achetez bio les amis, c'est beau pour la vie''.
    Je dois avouer que je suis dans une phase de questionnements sur la vie, la planète et la santé. J'ai l'impression que lorsque je fais attention à quelque chose, une autre bête noire surgit, puis encore une, et encore une. Pour ma peau, j'utilise presque exclusivement des produits naturels tout simplement car j'ai remarqué qu'ils m'aidaient dans ma lutte contre l'acné (sur du très très très long terme néanmoins), mais j'utilise encore des produits ''synthétiques'' avec de mauvais ingrédients dedans. J'aimerais passer à un mode de vie plus sain, mais je continue à acheter des rouges à lèvres M.A.C et Bourjois parce que je les adore et que je n'ai pas trouvé mieux ailleurs (je prends cela comme exemple mais j'en aurais encore tellement...). A l'heure actuelle, j'essaie progressivement de faire plus attention à la planète que je ne le faisais auparavant (mais encore une fois, je ne suis pas du tout exemplaire....), tout comme je prends énormément soin de Léopold et de sa santé (tout un tas de ''bons produits'' (nourriture / cosmétiques) s'additionnent dans sa chambre), mais pour moi, c'est autre chose... je n'arrive pas à passer outre. J'ai recommencé à prendre la pilule (ouille...), mes cosmétiques contiennent des perturbateurs endocriniens...
    Peut-être aurais-je le déclic un jour. Peut-être me réveillerais-je un jour en me disant ''bon, là, on change t.o.u.t''. Mais pour l'instant, trop de questions se chamaillent dans ma tête :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Emily !
      Justement oui, je voulais savoir si le bien était si bon que ça, et si les marques de parapharmacie sont si "clean" qu'elles le laissent penser.

      Malheureusement, je pense qu'à l'heure actuelle, il est difficile de mener une vie 100% écolo et 100% bio, à moins de vivre dans un cabane dans la forêt. Personnellement, j'essaie de faire attention : je fais attention aux emballages (je privilégie ceux où il y a le moins de carton, par exemple), je trie mes déchets, je ne laisse pas l'eau couler quand je me brosse les dents, quand je peux prendre des fruits-légumes cultivés en France, je le fais. Mais au jour le jour, ce n'est pas toujours évident de s'y tenir, notamment d'un point de vue financier !
      Et puis, forcément, quand on a un enfant, je pense qu'on fait encore plus attention ;)

      Je te fais de gros bisous, et surtout, je te conseille de ne pas trop culpabiliser par rapport à tes consommations : à mon avis, tu n'es pas de celle qui consomme le plus de merde :p

      Bisous <3

      Supprimer
  3. Hello ! Tu vas bien?
    J'ai lu ton article il y a hyper longtemps XD mais j'ai eu tellement de choses à gérer que je n'ai pas pris le temps de le commenter !
    Je voulais te dire MERCI d'avoir pris l'initiative d'écrire sur les perturbateurs endocriniens car moi-même je n'y connais pas grand chose et pourtant c'est un sujet qui m'intéresse énormément (qui a envie d'être stérile à 30 ans si on peut l'éviter?)
    Grâce à ton article c'est beaucoup plus clair pour moi.
    Et je suis très contente de voir que la Stay Matte s'en sort aussi bien question compo !
    Des bisous !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...