Translate !

dimanche 21 octobre 2012

Amlin Challenge Cup - Stade Français / Grenoble : 28 - 25

Stade Français / Grenoble
28 - 25
Paris a eu chaud !

Pour leur deuxième match d’Amlin Challenge Cup, le Stade Français avait délocalisé leur match face à Grenoble au Stade Océane, au Havre.
Malgré une pluie battante qualifiée de « crachat normand » par Pierre Rabadan (plutôt un gros sceau d’eau, oui !), le match ne fût pas trop mauvais. En effet, la pluie a souvent une répercussion très mauvaise sur le jeu, mais samedi 20 octobre 2012, même si le ballon et la pelouse glissaient beaucoup, le match fût correct.

C’est, non sans douleur, que le Stade Français Paris s’est imposé face au FC Grenoble sur le score de 28 à 25. Le club demeure invaincu en Coupe d'Europe cette saison et se hisse à la première place de leur poule (Poule 5), devant le FC Grenoble (2ème), les London Welsh (3ème) et Prato (4ème).

Dans les gradins, une ambiance chaleureuse malgré la pluie et la température.
 
Les deux équipes ont offert une belle première mi-temps, très mouvementée. On sentait un réel enthousiasme et une réelle envie de la part des 30 joueurs présents sur le terrain.
Le Stade Français s’est parfaitement adapté aux conditions climatiques plutôt déplorables en sautant sur chaque occasion qui s’offrait à eux. Occasion qui s’est finalement conclue par un essai marqué par le jeune talonneur Rémi Bonfils, transformé par Julien Dupuy, absolument excellentissime. Le demi de mêlée a d’ailleurs passé 3 pénalités (8ème, 31ème, 40ème) durant la première mi-temps, avant de sortir sur blessure à la cheville. Dès lors, Nicolas Bézy, qui jouait à l’ouverture a été remplacé par Jules Plisson (1 drop en seconde mi-temps) et est passé demi de mêlée.
On notera cependant que le jeune Lucas Rubio, demi de mêlée formé au Stade Françai,s est sur les feuilles de match depuis le début de l’Amlin Challenge Cup sans pour autant entrer une seule minute sur le terrain. Dommage, surtout quand on voit la performance de Nicolas Bezy.

Nicolas Bézy, justement, mis à part son drop qui a permis, en partie, au Stade de conclure la première mi-temps avec 19 à 9, a réalisé un match franchement moyen voire médiocre. L’ancien toulousain est complètement passé à côté de son match : mauvaise distribution, mauvais jeu au pied. Mais comme dit précédemment, le Stade Français a été très bien mené par Julien Dupuy qui revenait de deux grandes semaines d’absence suite à une blessure aux adducteurs. Espérons que la semaine prochaine, face à Toulouse, le demi de mêlée mythique du SF soit en aussi bonne forme et surtout, espérons que sa blessure à la cheville ne soit que superficielle.

Les Grenoblois ont pas mal ramé, mais ils ne déméritent pas du tout dans ce match : grâce aux pénalités du très bon Nicolas Laharrague et à l’essai de Mathieu Nicolas. Un vent de revanche a soufflé sur le Stade Océane, et les Isérois ont mené la vie dure aux parisiens durant le dernier quart d’heure de la rencontre. Cependant, on peut noter une réelle baisse de régime lors de la seconde mi-temps : beaucoup de fautes, ballon très glissant, mêlée peu rigoureuses,…
Quant à lui, Monsieur Small, arbitre de cette rencontre, a été très juste et ce, pour les deux équipes. Très bel arbitrage !

La victoire a finalement été remportée par le Stade Français grâce à une dernière pénalité de l’Argentin Felipe Contepomi qui est reparti aux vestiaires accompagné d’un magnifique cocard.
Un bon match, un beau jeu, de bons joueurs (en moyenne). Les Grenoblois repartent à la maison avec un point de bonus défensif bien mérité. Bravo aux deux équipes !

Qu'avez-vous pensé de ce match ?
 
Crédit photos : Paris-Normandie. Retrouvez toutes les photos dispos ICI.

7 commentaires:

  1. Un bon match et même si on a eu chaud, je suis très contente de la victoire du SF.
    En tout cas, dans les gradins, il y avait une sacré ambiance. Quand viendras-tu avec nous, genre au Mans ?
    Zoubis ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Elo, emmenez là au Mans. D'autant plus que nous arrivons dans une période que je redoute pour elle - vous connaissez sans doutes les raisons -
      Là si elle valide le commentaires...

      Supprimer
  2. Je n'ai vu qu'aujourd'hui que le match était au Havre ^^ si j'avais su, je serais allée le voir, habitant sur place (ouais, je suis un boulet ^^)

    RépondreSupprimer
  3. Allez les clubs français :)

    En fait les coupes d'Europe se sont des annexes du Top 14 :P

    RépondreSupprimer
  4. Un club qui a bien démarré la amlin. Bravo à eux !

    RépondreSupprimer
  5. j'ai pensé à toi mon chéri il veut aller voir france irlande à nantes!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien qu'il n'hésite pas une seule seconde ! :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...