Translate !

mardi 8 septembre 2015

Du livre au film - #3

Après les adaptations cinématographiques de La Couleur des Sentiments et de Bel-Ami, je reviens aujourd'hui vous parler d'une oeuvre plus récente (tant d'un point de vue littéraire que cinématographique). Il s'agit de La Face cachée de Margo, du très connu et apprécié John Green.


LE LIVRE

Lorsque j'ai lu Nos Etoiles Contraires, j'ai ressenti de nombreuses choses très particulières et très contradictoires. Ces ressentis étaient bien évidemment dus à la très belle plume de John Green, à sa jolie manière d'écrire sur l'adolescence sans pour autant tomber dans les clichés, mais aussi au fait que j'avais vécu une histoire similaire. J'ai vu le film, et mon avis était conforté : John Green est un véritable artiste qui utilise les mots pour guérir les maux. De ce fait, je me suis dit qu'il fallait que je lise les autres oeuvres de cet auteur. La Face cachée de Margo, publié en France chez les éditions Gallimard Jeunesse (collection Scripto), est donc le deuxième roman de John Green que j'ai lu.

Dans ce roman initiatique sur la fin de l'adolescence, du lycée, et le début de la vie adulte, John Green met en scène Quentin (alias Q.), complètement obsédée par la jolie Margo Roth Spiegelman devenue sa voisine alors qu'il avait environ 7-8 ans. Petit à petit, cette amitié s'est effacée pour finalement devenir inexistante. Margo ignore totalement Q.
Mais un soir, Margo s'introduit dans la chambre de Q. et l'entraîne dans une expédition nocturne visant à se venger de quelques uns de ses "amis". Q. passe une nuit de folie, entre peur de se faire prendre et bonheur de pouvoir passer du temps avec Margo. Mais le lendemain, Margo ne retourne pas au lycée. Les jours suivants non plus. Q. va alors se lancer à sa recherche, à l'aide des indices que Margo a laissé derrière elle...

Malheureusement, je ne peux pas dire que LFCDM soit un coup de coeur. Comme pour NEC, c'est très bien écrit, le personnage de Q., le personnage principal, est extrêmement attachant et touchant par sa gentillesse, sa bienveillance et sa foi d'aller jusqu'au bout de ses envies, mais finalement... sans plus !
On peut dire que c'est un roman à deux vitesses, constitué de deux grandes parties : une première partie, celle de la nuit de vengeance ; et une seconde, celle de la recherche. J'ai adoré la première partie, très dynamique, drôle et jubilatoire (des idées de vengeances originales, à noter dans un coin de sa tête au cas où !). La seconde partie, un peu moins. Pour être honnête, je me suis beaucoup ennuyée durant cette partie-ci et j'avais de la peine pour Q. qui, encore une fois, est un garçon d'une sensibilité et d'une bienveillance impressionnantes. Et Margo m'a énervée... sincèrement ! Pour moi, cette fille est une gamine immature pourrie-gâtée et égoïste. Je ne sais pas si c'est ce que John Green voulait, mais en tout cas c'est ce que j'ai ressenti !
Quant à la fin... Je ne sais pas si je dois détester John Green d'avoir choisi une telle fin ou si je dois l'adorer de nous montrer que tout ne se passe pas toujours comme nous l'avons fantasmé... La fin est plutôt brutale, mais offre néanmoins à réfléchir.

"Margo a toujours adoré les mystères. Et la suite des événements n'a cessé de me prouver qu'elle les aimait tellement qu'elle en est devenue un."

Finalement, je ne sais pas si je conseillerais ce livre... Si vous aimez John Green et aimez son style et sa plume, pourquoi pas. Mais sinon, peut-être pas. Si l'histoire avait été la même écrite par un autre auteur, je pense que je l'aurais abandonnée en cours de lecture.
Cependant, comme je l'ai dit précédemment, la façon d'aborder l'adolescence est très habile et intelligente de la part de John Green. Loin du stéréotype de l'adolescence border-line, rebelle et nonchalante souvent décrite par de nombreux auteurs jeunesse (image d'ailleurs souvent relayée par les médias qui aiment stigmatiser une catégorie de personnes, que ce soit pour leur âge, leur religion et leurs habitudes de vie...), John Green, bien au contraire, nous montre que l'adolescent est un individu comme un adulte, juste qu'il a un peu moins d'expérience et se pose de nombreuses questions. C'est aussi un roman qui accompagne la fin d'une époque : celle du lycée. Je fais partie de ces quelques personnes très nostalgiques de leurs années lycée. Ce sont certainement les meilleures années que j'ai vécues jusqu'ici, et ça me manque souvent. LFCDM m'a permis de retrouver ceci !
Ce roman est une ode à la vie, aux années lycée, aux road-trips entre potes, aux premières bêtises, aux premières désillusions également !

Peut-être en attendais-je beaucoup trop, suite à mon coup de coeur pour Nos Etoiles Contraires ?


LE FILM

L'adaptation cinématographique de La Face cachée de Margo par Jake Schreier, était certainement un des films les plus attendus de l'année 2015. Pourquoi ? Déjà le fait que ce soit l'adaptation d'un livre de John Green, qui co-produit également le film ; parce que la sulfureuse, énigmatique et insaisissable Cara Delevingne joue Margo ; parce que John Green lui-même en parle constamment sur son compte Instagram et enfin parce qu'on connaissait déjà bien l'acteur qui joue Q., Nat Wolff, qui jouait également dans Nos Etoiles Contraires.

Je pense que c'est la première fois que ça m'arrive mais... J'ai préféré le film ! Je ne me suis ennuyée à aucun moment, contrairement au livre qui par moment était un peu longuet.
Nat Wolff était selon moi l'acteur parfait pour interpréter Q., et bien que je n'apprécie pas particulièrement Cara Delevingne (plus pour sa façon d'être que son travail), je dois admettre que le rôle de Margo lui convient tout à fait : ce côté "sauvage", insaisissable et mystérieux colle parfaitement à l'idée que je me faisais du personnage. J'ai beaucoup apprécié également la façon dont les personnages secondaires étaient interprétés : Justice Smith (Radar), Austin Abrams (Ben), Jaz Sinclair (Angela) et Halston Sage (Lacey) ont rendu cette adaptation très dynamique.

"Les gens sont si nombreux. Il est facile d'oublier que le monde est si plein de gens, plein à craquer. Chacun lisible, et régulièrement mal lu."

J'ai beaucoup apprécié l'aspect humoristique, beaucoup plus présent que dans l'oeuvre littéraire. Le film regroupe quelques moments savoureux et extrêmement drôles qui permettent de dédramatiser l'aspect quelque peu "drama" de l'histoire. Aucun moment n'était de trop et bien que des éléments ont été changés par rapport au livre, ce fut de bons changements qui apportaient de bonnes choses au film.
La fin a quant à elle totalement été remaniée. Ceux qui ont lu LFCDM ont certainement été surpris par la manière dont le film se termine. Pour ma part, je le savais car j'avais déjà lu des critiques avant d'aller le voir fin août, mais j'ai été agréablement surprise par cette prise de liberté du réalisateur (mais aussi de John Green puisqu'il co-produit le film) qui clôt son oeuvre sur une note peut-être plus optimiste, bien moins grave, qui amène encore plus à réfléchir que la fin initiale.


FINALEMENT...

Finalement, je pense que le film est une bien meilleure réussite que le livre. A voir en VO, pour savourer au mieux les dialogues et le côté ironique de certaines répliques. Cependant, je ne comprends vraiment pas la traduction du titre... En VO, le livre comme le film se nomment Paper Towns, titre qui a une très grande importance dans l'histoire et son impact. La traduction française La Face cachée de Margo me semble bien trop lisse, trop "roman pour ado".

Petit plus dans le film : la brève apparition d'Ansel Elgort (alias Augustus Waters, dans Nos Etoiles Contraires). Petit clin d'oeil très sympa !
Je vous conseille le film qui est une jolie histoire, un bon moment de divertissement. Cependant, si vous n'avez pas lu le livre auparavant, pas d'affolement : ce n'est pas une si grosse perte que cela, finalement.
Quoi qu'il en soit, quoi que vous décidiez de faire, je vous souhaite une bonne lecture, un bon film, ou les deux !

Avez-vous lu ou vu La Face cachée de Margo ? Qu'en avez-vous pensé ?

12 commentaires:

  1. Je n'ai pas lu le livre, mais j'ai très envie de voir le film ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que te le conseiller si tu veux passer un bon moment :)

      Supprimer
  2. Il faut que je vois ce film alors!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me diras ce que tu en as pensé alors :)

      Supprimer
  3. Coucou, je viens répondre à ton commentaire :)

    Ça ne m’étonnerais pas que les textures varient selon les teintes.
    Ça arrive très souvent même dans d’autres marques et pour d’autres produits.

    Tu as raison de privilégier des textures crèmes pour te maquiller les yeux le matin avant de partir en cours ;) Perso, je ne mettais rien sur mes yeux (à part du mascara bien sûr) et du coup je mettais du rouge à lèvres ou un feutre pour avoir un air plus éveillé xD

    Et courage ma belle ! Tu es une warrior !!! <3
    Bisous :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut :)

      Oui, parce que pour ma part, le "On and on bronze" est un coup de coeur de la mort qui tue :p D'ailleurs, il fera partie de mes favoris de septembre ;)
      Et je commence à être une adepte du maquillage dans le RER : je fais le teint chez moi, mais je prends avec moi mon ombre crème et un mascara, comme ça, j'économise un peu de temps

      Bisous et merciiii <3

      Supprimer
  4. Je n'ai jamais lu le livre ni vu le film ^^
    Peut être un jour ;)

    RépondreSupprimer
  5. Je t'avouerai que moi non plus à la base je m'étais dit que la Smoky allait être difficile à utiliser tous les jours et au final je sais pas ce qu'il m'a pris mais j'avais envie de couleur hivernales :D des bisous ma belle <3

    RépondreSupprimer
  6. Pour ce qui est du correcteur, tu as bien raison de lire plein d'avis avant, j'aurais du faire de même! j'y penserai pour la prochaine fois ! Des bisous <3

    RépondreSupprimer
  7. je n'ai pas encore vu le film, mais j'ai eu le même ressenti que toi sur le livre. J'ai adoré la première partie qui était plutôt bien rythmée, mais j'ai trouvé la deuxième partie du livre plutôt longue, j'aurais aimé un plus d'action.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...